Devenez inspecteur d’hygiène grâce à une formation

 

Un inspecteur d’hygiène alimentaire est la profession la plus redoutée dans l’industrie de la restauration car il est chargé d’effectuer des contrôles de santé dans un établissement. Il s’agit de la dernière étape des inspections d’hygiène alimentaire dans les restaurants, où il est possible de déterminer si cette dernière est conforme aux réglementations prescrites. À la suite du contrôle sanitaire effectué par l’inspecteur, le restaurant inspecté recevra un devis positif ou une prescription de conformité. L’inspection des restaurants peut alors éliminer tout risque de contamination et rassurer le public sur la qualité du service de l’établissement. 

 

Quelles sont les missions d’un inspecteur d’hygiène en restauration ?

Les inspecteurs travaillant dans le secteur de la restauration, vérifient la conformité des lieux de travail avec la réglementation du travail et rédigent des rapports de visite. Ils donnent également des conseils pour améliorer l‘hygiène, prévenir les risques professionnels et optimiser la sécurité au travail.

L’inspecteur de la salubrité des aliments et des boissons agit également à titre de conseiller auprès des chefs de service responsables de l’installation des règles de santé et de sécurité dans les établissements. Il participe aux réunions transversales et sensibilise ses membres, voire les managers de terrain. 

Les missions d’un inspecteur de l’hygiène alimentaire consistent donc à observer les restaurants pour les commandes ultérieures ou à imposer des sanctions, comme l’obligation de fermer les commerces ou d’optimiser les équipements pour respecter les règles sanitaires. Ses principales activités comprennent également l’évaluation des réglementations en matière de santé et de sécurité ou des normes HACCP. Par conséquent, l’inspecteur d’hygiène alimentaire est l’autorité dans le domaine de la réglementation en matière d’hygiène alimentaire et de l’application de cette réglementation.

 

Comment devenir inspecteur d’hygiène alimentaire ?

Le concours

La profession d’inspecteur de l’hygiène alimentaire nécessite la réussite d’un concours qui permet d’accéder à la profession, relevant de la branche d’activité de la fonction publique. Pour pouvoir se préparer et participer au concours, il faut déjà être fonctionnaire et justifier d’au moins 4 ans de service continu dans un domaine déterminé. Le concours se déroule comme suit :

  • L’épreuve écrite : elle se déroule en deux parties. La première comprend un essai sur des sujets économiques, sociaux et financiers pertinents pour la pratique professionnelle future. Vous devez ensuite passer un test qui correspond à l’option que vous avez décidé de prendre lors de l’inscription​​​, où vous pouvez choisir entre le mandat de la Direction de la concurrence, la consommation et la prévention des fraudes, la comptabilité privée ou bien la gestion administrative.
  • La traduction : une autre épreuve consiste à traduire un texte en langue étrangère en version française. Elle vous permet d’accumuler plus de points si vous êtes fort en langues étrangères.
  • L’oral : après les épreuves écrites, vous passerez à l’épreuve orale finale.

La formation

Pour les candidats retenus, il y aura une formation accompagnée d’une pratique sur place. Pour en savoir plus sur cette formation, cliquez ici. Elle dure un an de septembre à août et est rémunérée. Le but de cette formation hygiène alimentaire restauration est de juger du niveau des futurs inspecteurs et de les doter de toutes les bases pour devenir de futurs inspecteurs d’hygiène restauration. Le résultat de la formation est la titularisation ou non de l’étudiant. 

 

Le salaire

Pendant la période de titularisation, les candidats sont payés au total 1 500 euros par mois et à la fin de cette période, lorsqu’ils entrent dans l’industrie, leurs salaires mensuels peuvent atteindre 1 800 euros. Les augmentations de salaire se font selon une grille établie dans la fonction publique.

 

Les évolutions

En tant que fonctionnaire, il n’y a pas de possibilité d’évolution de carrière en soi. D’ailleurs, les activités peuvent être modifiées par le biais d’autres concours de fonctionnaires.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Restées connectés